code marché public

Le mémoire technique est nécessaire pour toute candidature d’appel d’offres, aussi bien public que privé. Sa rédaction suit une trame bien définie et l’appel d’offres peut exiger un modèle de dossier de consultation à prendre pour exemple dans sa rédaction. Si ce n’est pas le cas, le postulant à l’appel d’offres se doit de rédiger son mémoire technique. Ledit mémoire offre plus de la moitié des chances pour être retenu pour l’appel d’offres. Il doit être donc bien rédigé. Voici comment réussir sa rédaction !

Pourquoi un mémoire technique ?

Le mémoire technique est une pièce maîtresse dans la réponse à un marché public par une entreprise. Ce dernier permet à celui qui lance l’appel d’offres de pouvoir évaluer la qualité de votre réponse. Il lui permet également de savoir si l’entreprise a concrètement les moyens adéquats pour exécuter convenablement le marché. De ce fait, le mémoire technique vous offre 60 % de chance de gagner un marché public. Pour cela, il est crucial d’optimiser son mémoire technique et de le réadapter à chaque réponse à fournir pour un marché public.

A découvrir également : Comment réussir son potager de balcon ?

La rédaction du mémoire technique

Le mémoire technique prendra en compte certains aspects. Outre, l’offre tarifaire compétitive que vous prévoyez, votre mémoire technique doit notifier les prestations que vous proposez. Aussi, il notifiera des détails sur votre méthodologie et bien évidemment sur les critères environnementaux. Pour bien répondre à l’appel d’offres, votre plan initial abordera essentiellement vos principaux atouts. Une présentation de votre entreprise en particulier vos équipes de travail est de rigueur. Toutefois, votre présentation doit bien plus aborder la relation entre l’offre et les compétences spécialisées de l’entreprise sans discourir sur la globalité de cette dernière. Vous mettrez en exergue ici :

  • Le profil de l’entreprise avec une brève illustration de son historique ;
  • L’expertise de la boîte en parlant des expériences acquises de concert avec vos savoir-faire ;
  • Les procédures employées et les moyens mobilisés.

Par ailleurs, il est capital de bien considérer le contexte du marché et les attentes de l’appel d’offres. Vous pouvez incorporer des indicateurs qui aideraient à suivre et à évaluer la prestation. La rédaction doit globalement être impeccable, simple et allant droit au but. Votre futur financier dépend en majeur parti de l’image que vous transmettrez à travers votre mémoire technique.

A découvrir également : Comment bien installer sa porte d’entrée ?

La partie méthodologique du mémoire technique présentera non seulement vos apports pour le projet, mais démontrera que votre boîte se soucie des besoins de l’acheteur. Le mémoire se rédigera en fonction de la spécialité exigée, la prestation attendue, le domaine d’activité et les exigences et besoins de l’acheteur. Vous devez aussi parler de ces pièces justificatives qui aideront à valoriser votre candidature (expériences, certifications, dossiers de presse, témoignages clients, etc.). Pour s’en assurer, faites toujours une relecture de votre candidature avant l’envoi.

Les principaux constituants du mémoire technique

Le mémoire technique comportera les moyens humains et matériels prévus pour exécuter le marché. Il s’agit entre autres de l’organigramme de l’équipe et des qualifications de chaque intervenant. Il abordera aussi le planning à respecter de même que les produits utilisés et qui complètent chaque fiche technique. Le mémoire technique comportera aussi la méthodologie à suivre pour la sécurisation et le respect de l’hygiène. Vous y aborderez de même la gestion des déchets, les nuisances sonores et la gestion de la protection environnementale. Il parlera également du déroulement du service après-vente et de la maintenance.